Comment conserver un oignon entamé ?

Blog culinaire pour tous !

Comment conserver un oignon entamé ?

novembre 26, 2021 Conservation des aliments 0

Les oignons : soit vous les aimez, soit vous les détestez. Ce légume-racine, qui se décline sous toutes les formes, couleurs et tailles, a peut-être un goût particulier et vous fait pleurer quand vous le coupez, mais les oignons sont souvent un ingrédient de premier plan dans la cuisine. Pensez-y : ils sont essentiels dans les salades, les sautés de légumes et les rondelles d’oignon, pour n’en citer que quelques-uns. Il est donc important de savoir comment conserver correctement les oignons pour éviter qu’ils ne se détériorent.

Aujourd’hui, lestoquesdardeche.fr vous propose son guide : Comment conserver un oignon entamé ? Voici tout ce que nous avons appris sur la façon de conserver les oignons, qu’ils soient coupés ou non, de la bonne façon.

Trouvez un endroit sombre, frais et bien ventilé pour conserver les oignons non coupés.

Vous ne savez pas quoi faire de ce gros sac d’oignons lorsque vous revenez de l’épicerie ? Laissez tomber le réfrigérateur. On, suggère de conserver tous les oignons en bulbes dans un « endroit sombre et frais », comme un garde-manger, un sous-sol ou un garage, ce qui peut leur donner une durée de conservation allant jusqu’à quatre semaines.

On souligne également qu’un endroit sec et bien ventilé est très important car « la moisissure, qui est un champignon, ne peut pas se développer dans un environnement sec car elle a besoin d’humidité pour se développer. » Le résultat ? Une détérioration ralentie. En fait, selon une étude de 2016, l’idéal est de stocker les oignons non coupés à une température de 40-50°F.

Il est également impératif de stocker les oignons non coupés dans un sac à mailles ou un panier ouvert plutôt que dans un sac en plastique, car les sacs en plastique n’ont pas la ventilation adéquate pour aider les oignons à durer plus longtemps.

Mais que se passe-t-il si vous stockez les oignons non coupés dans le réfrigérateur plutôt que dans un endroit sec et ventilé ? Comme le réfrigérateur est peu ventilé, les conditions froides et humides « déclenchent le développement de moisissures, et les oignons se gâtent plus rapidement ».

Avez-vous déjà remarqué que vos oignons conservés au réfrigérateur se détrempent, se détrempent et se ramollissent plus vite que vous ne le souhaiteriez ? C’est parce que les plantes stockent les glucides sous forme de sucre complexe appelé amidon, et lorsqu’elles sont stockées à une température fraîche, ces amidons complexes sont convertis en molécules de sucre simple. Les micro-organismes, [comme les moisissures], adorent le sucre car celui-ci leur donne l’énergie nécessaire à leur croissance.

Une fois que vous avez coupé un oignon, il est crucial de conserver les restes au réfrigérateur.

Lorsque vous achetez des oignons en vrac, il est souvent difficile de les utiliser tous en même temps. Bien qu’il soit possible de faire preuve de créativité avec les restes d’oignons (les caraméliser ou les mélanger avec des poivrons et des oignons, par exemple), nous prenons souvent l’habitude de conserver un demi-oignon ou des oignons coupés en dés ou en tranches pour une utilisation ultérieure. Mais quelle est la meilleure méthode de conservation pour éviter que les oignons coupés ne se gâtent ? Conservez-les dans le réfrigérateur.

Les oignons entiers pelés se conservent de 10 à 14 jours au réfrigérateur, tandis que les oignons coupés en dés ou en tranches se conservent généralement de 7 à 10 jours au réfrigérateur. Il est recommandé de conserver les oignons coupés dans un récipient scellé ou un sac en plastique lorsqu’ils sont au réfrigérateur.

Alors pourquoi choisir le réfrigérateur plutôt qu’un endroit frais et sec ? Vous vous souvenez des rumeurs selon lesquelles il ne faut jamais manger un oignon sorti du réfrigérateur à cause des bactéries ? Ce n’est pas vrai. Les bactéries ne sont pas générées spontanément. Elles doivent être présentes d’une manière ou d’une autre pour commencer. Les planches à découper et les mains sales sont une source possible, mais les bactéries d’altération des aliments ne deviennent pas aéroportées ; il faut un contact. En gros, cela signifie que vos oignons peuvent être conservés en toute sécurité et consommés ultérieurement, à condition que vous ne les ayez pas coupés sur une planche à découper qui pourrait être contaminée et que vous vous soyez assuré que vos mains étaient propres pendant que vous les manipuliez.

C’est comme lorsque vous avez une coupure, vous pouvez introduire des germes, et cette zone compromise peut s’infecter plus rapidement….ce qui est arrivé à l’oignon maintenant.
Même s’il y a des micro-organismes à l’intérieur du réfrigérateur, la plupart d’entre eux ne peuvent pas se multiplier aussi rapidement en raison de leur faible métabolisme à une température de 4°C . Cela conduit à une détérioration ralentie de l’oignon, ajoute-t-elle. « Mais si vous aviez conservé l’oignon non coupé à température ambiante, c’est un endroit propice au développement des champignons ».

Les oignons cuits doivent également être conservés au réfrigérateur.

Alors, pourquoi dans l’oignon cuit, mais pas dans le cru ? Parce que dans l’oignon cru, les principes actifs sont là. Donc quand vous cuisez les oignons, de nombreux composés antimicrobiens (dont l’acide sulfurique) sont diminués. Par conséquent, vous trouvez davantage une croissance bactérienne qui prend le dessus.

Plusieurs bactéries productrices de toxines peuvent prendre des formes résistantes appelées endospores. Se débarrasser des endospores est un défi pour l’industrie alimentaire car ces structures sont très résistantes à la chaleur et à la cuisson. Ce que cela signifie, c’est que vous avez cuit l’aliment en pensant avoir tué la bactérie, mais les endospores peuvent encore être présentes. Elles se comportent comme une bactérie morte, et en entrant dans le corps humain, elles redeviennent vivantes et peuvent provoquer une pathogenèse supplémentaire.

Cela dit, conservez les oignons cuits jusqu’à cinq jours dans un récipient hermétique au réfrigérateur.

Voici comment savoir si vos oignons sont gâtés.

Si vous avez de bonnes habitudes de conservation des oignons, vous saurez plus facilement si vos oignons sont gâtés. Mais il y a quelques éléments à surveiller pour vous aider à décider si vous devez ou non jeter le légume.

Le changement de couleur est la principale indication de la détérioration d’un oignon. Cherchez les taches grises, les taches brunes, les taches noires et ces excroissances cotonneuses, duveteuses et semblables à du velours.

Il est utile que vous soyez en mesure de voir l’altération des oignons. « Les moisissures sont plus aptes à se développer sur les oignons que les bactéries, car les moisissures aiment se développer dans un pH acide. Nous appelons les champignons acidophiles, ce qui signifie des micro-organismes qui aiment l’acide. »

Parfois, [la] présence de bave est aussi un signe dépeignant des micro-organismes qui se sont nourris des cellules et du sucre de l’oignon. Notre meilleur conseil ? Si vous remarquez de la moisissure sur votre oignon, envoyez-le directement à la poubelle.

La consommation d’oignons contaminés peut présenter des risques pour la santé.

En 2012, il y a eu un cas où des oignons contaminés ont été rappelés. « Il y a eu des cas où les gens pensaient qu’il y avait une contamination de Listeria monocytogenes qui pouvait se développer à la température du réfrigérateur ». « Listeria monocytogenes provoque une maladie mortelle appelée listériose, qui touche la population immunodéprimée, c’est-à-dire les personnes qui ont un système immunitaire faible, comme les femmes enceintes, les nourrissons, les personnes âgées, les personnes atteintes du sida ou les personnes qui ont subi une chimiothérapie. Elle peut leur être fatale. »

Cladosporium, Alternaria, Epicoccum, Fusarium, Penicillium et Aspergillus sont des genres courants de champignons que l’on peut trouver à l’intérieur. L’exposition aux champignons peut en effet avoir des effets néfastes sur la santé, notamment des infections, des troubles d’hypersensibilité et des effets toxiques/irritants de leurs sous-produits. Selon une étude, les toxines peuvent également être associées à des incidents allergiques.

Ingérés en plus grande quantité, ces champignons pourraient être impliqués dans des maladies associées aux toxines. Certaines toxines dangereuses produites par plusieurs espèces de champignons sont les mycotoxines, l’aflatoxine, la fumonisine, l’ochratoxine, etc.

Toute l’équipe du blog lestoquesdardeche.fr reste à votre disposition dans l’espace commentaire du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.